Films documentaires - sélection 2008 à 1986

(Sauf mention contraire, nous deux étions responsable du script et de la régie et Herdolor Lorenz pour la caméra et production)

Leslie Franke und Herdolor Lorenz2007 « Chemins de fer à vendre » Une entreprise avec un avenir prometteur ou fin annoncée. « Pourquoi les Chemins de fer doivent-ils entrer en bourse ? » demande le journaliste responsable des questions financières du Financial Times Lucas Zeise. Et le film apporte de drôles de réponses : Pour que le contribuable paie plus de subventions aux Chemins de fer, pour que prendre le train soit plus cher , pour que le réseau de chemins de fer se réduise à quelques corridors pour les ICE, et que les « Investisseurs » puissent brader les terrains appartenant aux Chemins de Fer. Un film financé par « Le soutien d'en bas à la production cinématographique ». Déjà plus de 300 projections en salle, et plus de 53OO DVD en circulation. Ce film retenu dans les quatre meilleurs films a reçu « le E » au festival international de Eberswalde en 2007.

2005 « Eau à vendre » Quand les questions essentielles deviennent secondaires. L'eau pour quoi faire ? Pour gagner de l'argent bien évidemment ! Pour faire monter les prix, augmenter les bénéfices, tout le reste est secondaire ! C'est en tout cas ce qu'on pourrait croire en écoutant les dirigeants des entreprises d'approvisionnement d'eau privatisées. Un film sur la privatisation de l'eau en Allemagne et en Angleterre. De Leslie Franke et Herdolor Lorenz NDR/MSH. Déjà passé 7 fois à la télévision, un grand écho chez les spectateurs, plus de 3000 DVD vendus- sans publicité ! Prix du public au Ökofilmtour en 2006 au 1er festival des films sur l'environnement et la nature du Brandenbourg, Forum mondial de l'eau à Mexico 2006, Globale 2006, Fête du cinéma critique de la mondialisation, Berlin, Greenwave 2006, Festival du film écologique, Bulgarie, Vision de la Nature 2006, Festival international du film sur la nature et les animaux, Ekofilm 2006, 32ème Festival sur l'environnement et l'héritage naturel et culturel, République Tchèque, Cine Eco 2006, Selection officielle , Lisbonne/Portugal, Festival International du Film d'Environnement 2006 Paris/France, Ekotopfilm2006, Bratislava/Slovaquie « Normale »2006, Festival du documentaire économique et social, Vienne/Autriche, Grand Prix du Festival del Eux 2007 à Liège, Concours international du Festival Human Rights Paris 2007.

2000-2004 : « Les enfants de St Georges - 1ère partie » Premières Années d'école. Cinq enfants grandissent dans un quartier multinational et décrivent leur univers. Un film documentaire long métrage de Herdolor Lorenz. Soutien à la production cinématographique de Hambourg. Administration Jeune Cinéma Allemand, ARTE/NDR. La commission d'évaluation des films documentaires lui a attribué la mention très honorable.

2003 : « L'or bleu du jardin d'Eden » Si aujourd'hui le pétrole est une des causes de la guerre au Proche-Orient, dans un proche avenir ce sera l'eau. Film pour une soirée sur le thème de l'eau de Leslie Franke. Herdolor Lorenz co-auteur et producteur. ARTE/ZDF, record d'audience de 1,65 million de téléspectateurs pour ARTE. Festivals : Bratislava, Festival de Florence , Ökomedia Fribourg, ECOmove Berlin, Film 21, Festival développement durable, Zürich, Green International Film Festival, Taipei à Taiwan. Journées du cinéma sur l'environnement Brême, Festival Cinéfeuille, Festival de Slowaquie.
Prix : Prix européen de la Télévision 2003 de la 20ème Ökomedia à Fribourg, Prize of Zavody Slovenskeho Narodneho povstania.Inc » du 30èmeFestival EKOTOPFILM Bratislava, Slovaquie, « Laudable Mention », ECOmove, Festival of Internat. Environemental Films, Berlin 2003, Tournée après le festival Ökomedia dans 16 villes en Allemagne et en Suisse. Vente au Japon, en Finlande et en Slovénie, Manifestations organisées autour du film : TU Munich, Attac, Nabu, Fondation Heinrich-Böll, Institut Goethe à Washington, « Pain pour le Monde », Agenda 21.

2000 : « Plus on est bon, plus on monte haut », Julian 6 ans. Le stress d'un enfant des classes moyennes, qui ne parvient jamais à répondre aux attentes de ses parents. De Leslie Franke et Herdolor Lorenz (Commande d'ARTE, proposé pour le Prix Grimm en 2000)

1999 : « Mon cœur se fend » Deux familles de réfugiés bosniaques cherchent une nouvelle patrie. Un documentaire long métrage. WDR, ARTE, Festival du film documentaire de Munich en 2000, Grand Prix du 6ème Festival du film ethnographique de Cracovie 1999-2000, Programme international du Festival Human rights de Moscou 12/2000. Festival international du cinéma d'Istanbul 11/2001, Festival international du cinéma de Fribourg 03/2002.

1998 : « L'école est le début d'un nouveau jour » Un film de et par les Manouches et les Gitans (Leslie Franke scénario, caméra, régie) et Mareile Krause. Pour Comenius 2/UE et IFL Hambourg).

1996 : « Expulsion : Les Bosniaques dehors ! » Le film montre la situation désespérée de Bosniaques qui sont chassés de leur pays et se réfugient à Hambourg où ils sont à présent menacés d'expulsion. (Commande NDR)

« Paysans victimes - Agriculteurs scandinaves dans l'Union européenne. » La région de lacs et de forêts du centre de la Finlande va-t-elle devenir un Parc naturel, et les dernier autochtones vont-ils se transformer en « Jardiniers du paysage » pour les touristes ? Un reportage, commande d' ARTE. Leslie Franke et Roland Plank. Producteur Hermann Lorenz . 30mn19.

1995 : « Les derniers jours du dernier fumoir de poissons de Hambourg. » De Leslie Franke et Elisabeth v.Dücker. Commande du Musée du Travail.

« Trakehnen, à nouveau allemand ? L'extrême droite à la pêche aux voix des paysans » Trakehnen est devenu le champ de manœuvre préféré des extrémistes de droite. (NDR et ORB)

1994 : « Enfants gitans - les enfants de la digue de Billbrook » Des enfants gitans racontent leur quotidien à l'école et dans la vie. Leslie Franke (Régie, caméra, montage) Assistante : Christiane Chodinski. Ministère de la Culture Hambourg.

1993 : « C'est encore loin l'Europe » « Autrefois nous pensions que tout irait tout de suite mieux en Lituanie. Mais nous ne nous sommes pas réveillés en Europe » de Herdolor Lorenz (scénario, régie, caméra, montage) ZDF ARTE.

1992 : « Le tabou de la liberté -Juifs en Lituanie » Rivha Bogomolnaja, la seule survivante de Butdrimona, village de Lituanie, revient dans son village natal. (ARTE et SDR)

« Les Cortasse - la vie dans un village de Provence » Maurice était commandant dans la résistance à Gordes. Aujourd'hui, à 86 ans, il vit avec son ami allemand Rolf Defrank. Herdolor Lorenz, caméra et montage. Production (ZDF et ARTE)

1991 : « Ouvert sur le monde » La gare centrale de Hambourg. Dans le coin des gourmets on peut se régaler de produits exotiques venus du monde entier. Dans la salle des pas perdus, des hordes de supporters de football surgissent en criant : « dehors, les étrangers ! » (« Instants » -NDR)

1990 : « Temps intermédiaires » changements dans la vie et la reflexion de la peintre Antoinette Michel et de trois femmes de la brigade « Prix » de la fabrique de meubles Hellerau dans l'année 1990. De Leslie Franke (Caméra, régie, montage) et de Sabine von Kessel. (« La fenêtre » sur DFF)``

« Le trou d'ozone au-dessus de la Nouvelle Zélande » Au cœur d'une nature épargnée par la pollution grandit la peur du soleil. (WDR, SDR)

1989 : « Quitter l'Union Soviétique - La Lituanie sur le chemin de l'indépendance » Pour la première fois un pays ose mettre un pied hors de l'URSS. (Commande SDR et NDR)

1988 : « La pérestroika en action - La réforme au quotidien dans deux usines automobiles de Minsk » Le directeur est élu. Celui qui ne travaille pas est licencié. Car, à partir de maintenant l'usine s'autofinance. (Commande SDR et NDR)

1987 : « Tania, rencontres avec une Russe de Lipezk » Aperçu sur le monde du travail, la famille et les représentations tout à fait personnelles d'une femme russe « toute simple ». (Commande SDR et NDR)

1986 : « Ne pas mendier, ne rien demander, se battre courageusement »
Des chômeurs de Hambourg se battent pour obtenir ce que la vie leur refuse. En collaboration avec Christian Schubert.